Anna Maria Della Pieta

Où sont les femmes ?

Vu par Zibeline

Le Festival Présences Féminines a rendu hommage aux musiciennes de l'époque Baroque

Où sont les femmes ?

• 15 mars 2013 •
Le Festival Présences Féminines a rendu hommage aux musiciennes de l'époque Baroque - Zibeline

Par la grâce d’une élégante et discrète mise en scène, les interprètes du Concert Privé à L’Ospedale Immaginario ont rendu un vibrant hommage aux femmes innombrables qui ont peuplé durant l’époque Baroque ces mêmes édifices vénitiens. Constitué pour la plupart d’orphelines, ces vénérables institutions où officièrent d’illustres compositeurs, à l’image du fameux Vivaldi, offraient à la gent féminine une formation musicale de haut vol. Étrange paradoxe lorsqu’on sait que les femmes étaient alors interdites de scène par l’Eglise catholique elle-même, vocalement mises à l’index et remplacées de la manière la plus barbare qui soit par des castrats.

Pour ce concert inaugural du Festival Présences Féminines, à l’exception du violoncelliste Etienne Mangotprésent sur scène, touchant lui aussi de délicatesse, le plateau musical était exclusivement composé d’interprètes féminines. Au continuo et des claviers, Claire Bodin, la fondatrice du Festival, dirigeait l’ensemble Les Bijoux Indiscrets. Le timbre rond et chaleureux de la soprano Anne Magouët était magnifiquement mis en valeur, interrompu parfois par des lectures envoûtantes en forme de courriers intimes imaginaires par la comédienne Véronique Dimicoli. Au final, on regrettera juste que dans ce beau moment de poésie suspendue à la gloire de ces femmes oubliées, preuve que l’histoire de la musique est un long chemin entaché de machisme, plusieurs ouvrages aient été encore… d’origine masculine. Mais la suite du festival a fait entendre Clara Schuman et Louise Farrenc, qui composèrent malgré les hommes !

ÉMILIEN MOREAU
Mars 2013

Ce concert a eu lieu le 15 mars au Théâtre liberté, Toulon

copyright  Véronique Dimicoli 2012